CHF 1,2 milliard pour les start-up suisses

29.01.2019 10:03

Related tags

Pour la première fois, fonds d’investissement, grandes entreprises et particuliers ont investi plus d'un milliard de francs dans de jeunes entreprises technologiques. En 2018, les start-up suisses ont ainsi reçu CHF 1,236 milliard en capital-risque, en 230 tours de financement. C’est ce qu’indique le dernier Swiss Venture Capital Report, réalisé par le portail d’informations en ligne Startupticker.ch en collaboration avec la SECA.

Les start-up sont de plus en plus souvent à l’origine de nouvelles technologies et de modèles commerciaux innovants. Ce dynamisme, à la croisée de l’entrepreneuriat et des sciences, est un indicateur précieux pour saisir les perspectives de croissance à long terme d'un pays. Si pendant des années, la Suisse a pris du retard par rapport à des pays comparables tels qu'Israël ou la Suède, elle le rattrape désormais : en 2018, les investissements en capital-risque dans notre pays ont augmenté de CHF 299 millions pour atteindre CHF 1,23 milliard, soit une augmentation de 32% par rapport à 2017.

Doublement des investissements dans les TIC
La plus forte croissance (plus de 120%) provient des investissements dans des start-up et des solutions, qui répondant aux défis de la transformation numérique de l’économie et de la société. L’an dernier, 131 start-up du secteur des Technologies de l'information et de la communication (TIC) ont ainsi mené une levée de fonds. Ensemble, elles ont amassé CHF 685 millions auprès d’investisseurs suisses et étrangers. Pour la première fois, les investissements dans les entreprises des TIC ont été plus importants que ceux réalisés dans les secteurs de la biotechnologie (CHF 253 millions), des technologies médicales (CHF 123 millions) ou de la santé numérique (CHF 45 millions). Dans le canton de Vaud en particulier, le domaine ICT a également fait un bond en avant en matière d’investissements : il est passé de CHF 25,4 millions en 2017 à 137,6 millions en 2018.

Vaud : plus de levées de fonds, la deuxième place à une start-up lausannoise
Malgré un montant des investissements dans les start-up vaudoises un peu moins élevé qu’en 2017 (CHF 267,5 contre 298,3 millions), le nombre de levées de fonds a augmenté de 27,6% dans le canton de Vaud en 2018 (37 tours de financements, comparé à 29 en 2017). Cinq start-up vaudoises figurent parmi les 20 levées de fonds les plus importantes de Suisse, en 2018 : Nexthink (ICT, 84,2 millions), Polares Medical (Medtech, 24,9 millions), Oculis (Biotech, 20 millions), Abionic (Medtech, 20 millions) et Kandou (ICT, 14,9 millions). La vaudoise Nexthink a réalisé le deuxième plus important tour de financement du pays en 2018. Pour comparaison, le plus grand tour de financement de Suisse s’élève à CHF 100 millions.

La Suisse dans le TOP5 des pays où l’on investit le plus dans les start-up
Grâce à ces résultats, la Suisse se classe dans le TOP5 des pays où l’on investit le plus dans les start-up (après l’Angleterre, l’Allemagne, la France et Israël). Les jeunes pousses suisses sont devenues attractives pour les investisseurs étrangers tels que Google, Alibaba ou Porsche. Beaucoup d’entreprises (comme la vaudoise Nexthink) sont sur le point de devenir des leaders sur le marché international. Autre point positif, qui émane du rapport : les investissements ont progressé dans tous les types de financements et tailles de start-up (« early », « seed » ou « later stage »). Ces marqueurs sont un excellent signal pour l’industrie et l’économie suisse.

Téléchargez le rapport Swiss Venture Capital Report (en anglais)

(Press release)
Please login or
register to comment

Please login or sign up to comment. Commenting guidelines

Please login or
register to use the
bookmark feature

Related tags

Read more about

Please login or
register to use the
bookmark feature

Related tags

Read more about

Please login or
register to comment

Please login or sign up to comment. Commenting guidelines

 

Principal

A showcase for female CEOs


Startupticker has recorded Swiss start-ups with female CEOs and ranked them by sector. The map which includes links to 80+ companies can be downloaded in our article.

Partners

Contributors

By continuing to use this website you agree with our TERMS AND CONDITIONS