Peerspoint confirme son potentiel

Eugène Schön

28.11.2018 14:16

Related tags

Monaco

Début décembre, la Fédération Suisse de Rugby va migrer 5’000 athlètes sur la plateforme développée par Peerspoint, un beau premier mandat pour la start-up vaudoise qui devrait intégrer ces prochaines semaines la Fédération de Rugby de Monaco. Si la demande est bien au rendez-vous, l’entreprise est désormais à la recherche d’investisseurs pour accélérer sa croissance.

Peerspoint, la startup vaudoise qui permet aux fédérations sportives de digitaliser leur administrations se prépare à livrer son premier client, la Fédération Suisse de Rugby. Début décembre ce ne sont pas moins de 5000 athlètes qui migreront sur la nouvelle plateforme développée autour de 6 modules innovants.

Dédié la création et la gestion de licence, le premier module propose en première mondiale le « 1 click transfert ». Consacré aux événements, le second module permet l’automatisation du championnat, coupe et tournois. Résultats et classements sont aussi traités de manière automatique ce qui permet aux joueurs et aux clubs de recevoir des notifications pouvant être partagées sur les réseaux sociaux. De manière intéressante, Peerspoint utilise ici le blockchain pour enregistrer toute l’histoire de la performance athlétique d’un individu depuis les U6 jusqu’au vétéran.

Autre volet important, le module « E-payment » sert à payer le personnel, les arbitres, les factures entre parties prenantes, ceci à des taux avantageux. Le module « Marketplace » sert lui à faciliter les échanges entre fédérations et partenaires. Laurent Manca nous explique que chacun dispose de son marketplace exclusivement réservé à ses membres, une approche différente des autres places de marché digitalisées.

Les deux derniers modules se nomment « Ressources » et « Health ». Le premier est directement lié à l’e-payment et permet de gérer les cotisations sociales et autres versements liés au paiement des parties prenantes. Très innovant, le dernier module utilise le Blockchain pour enregistrer les tests anti-dopage, les accidents et autres incidents pour chaque Athlète. 

Revenant sur le mandat de la Fédération Suisse de Rugby, Laurent Manca, CEO et co-fondateur de la start-up nous explique que Peerspoint permet dorénavant de digitaliser tous les licenciés depuis les U6 au vétéran et d’avoir leur performance validée et qualifiée par une fédération: une première mondiale. A court terme, 8000 athlètes de la Fédération Suisse de Rugby devraient rejoindre la plateforme. Et ce ne n’est que le début. La Fédération de Rugby de Monaco, pays emblématique du sport, devrait bientôt faire partie des nouveaux clients de Peerspoint, validant la pertinence d’une plateforme qui suscite l’intérêt d’acteurs du monde sportif de par le monde.

Des objectifs ambitieux 

Si jusqu’à présent l’entreprise a pu autofinancer sa croissance, Peerspoint est aujourd’hui activement à la recherche d’investisseurs pour répondre à la demande et financer sa croissance. Comme nous l’explique Laurent Manca, ces prochains mois s’annoncent riches en défis. Le CEO se veut optimiste. Il explique que ce ou ces investisseur permettront à la start-up d’accélérer le développement de sa plateforme et de livrer plus vite. L’entreprise s’est d’ailleurs fixé des objectifs ambitieux: atteindre la barre des 100’000 utilisateurs en 2019, 500’000 en 2020 et le million en 2021. Des objectifs qui pourront seulement être atteints si l’entreprise boucle un premier tour de financement de CHF 1.3 M, estime le CEO.

Please login or
register to comment

Please login or sign up to comment. Commenting guidelines

By continuing to use this website you agree with our TERMS AND CONDITIONS