TOP100 2015: Les 100 start-up qui secouent la Suisse

17.09.2015 10:35

Quelles sont les jeunes entreprises qui représentent si bien l’innovation Swiss made? Pour la cinquième année consécutive, cette question a été posée à 100 experts de l’écosystème entrepreneurial suisse. Le résultat forme le TOP100 des meilleures start-up suisses 2015. La liste a été dévoilée hier soir au Beau Rivage Palace de Lausanne en présence de 300 invités du monde de l’innovation.

Cette année, la première place du TOP100 va à la start-up cleantech L.E.S.S. Sa technologie d’éclairage totalement nouvelle, supérieure aux lampes LED à bien des égards, a toutes les chances de transformer son marché. La deuxième place va à Abionic et à son test d’allergies révolutionnaire, le premier au monde capable de fournir des résultats directement dans les cabinets médicaux et les pharmacies. La troisième place revient à un nouveau venu dans le TOP100 cette année et déjà un fleuron de la robotique volante suisse: Flyability. Son drone «Gimball» est capable de voler dans des environnements difficiles, lors d’opérations de sauvetage ou d’inspection, tout en demeurant stable et sans danger pour les personnes. Toutes trois sont des spin-off de l’EPFL. Au total, 39 start-up du TOP100 2015 sont romandes. 28 sont basées dans le Canton de Vaud.

TOP100 2015: les domaines ICT et sciences de la vie dominent
Cette année, les branches ICT et sciences de la vie dominent, représentant respectivement 41% et 29% du TOP100. Les projets techniques, d’ingénierie, ne sont pas laissés pour compte. Ils sont notamment portés par des start-up comme Flyability dans le TOP3. Et la relève est bien là: 42 start-up prometteuses sont entrées au TOP100 cette année, comme la spin-off de l’EPFL Gamaya (Nr. 20), la valaisanne Biowatch (Nr. 60) ou la bâloise Polyneuron Pharmaceuticals (Nr. 39).

Depuis 2011, 100 experts proposent leurs dix start-up suisses favorites. Plusieurs d’entre eux sont des investisseurs. Ils se fient à leur instinct afin de choisir les start-up au meilleur potentiel de réussite. Une seule condition: ces dernières doivent avoir moins de cinq ans (une start-up créée avant 2010 ne peut plus faire partie du TOP100). Et la fiabilité des experts a été démontrée: 90 des 100 start-up nominées au TOP100 en 2011 sont toujours actives. 14 d’entre-elles ont réussi leur sortie, comme Covagen rachetée par Johnson & Johnson pour 220 millions de francs, ou encore Composyt Light Labs et Lemoptix par Intel. Et selon la rumeur, la spin-off de l’EPFL Faceshift aurait été reprise par Apple! Les start-up du TOP100 ont également levé des millions auprès d’investisseurs, comme la start-up numéro une de Suisse en 2014, InSphero, qui a clôturé un tour de financement de 20 millions de francs en juin dernier.

Découvrez toutes les start-up du TOP100 2015 sur startup.ch

(Press Relase)

Please login or
register to comment

Please login or sign up to comment. Commenting guidelines

Please login or
register to use the
bookmark feature

Related News

Highlights Abionic

Related News

Highlights L.E.S.S.

Related News

Highlights Flyability SA

Related News

Highlights Polyneuron Pharmaceuticals AG

Related News

Highlights Gamaya AG

Please login or
register to comment

Please login or sign up to comment. Commenting guidelines

 

Principal

22.03.2019
Editorial

Give the people what they want

Partners

Contributors

By continuing to use this website you agree with our TERMS AND CONDITIONS