La Suisse – les start-ups en chiffres

28.11.2018 08:58

Les jeunes entreprises technologiques ont le vent en poupe. Jusqu'à récemment, leurs secteurs d'activité, leur vitesse de croissance et leur nombre d’employés restaient toutefois un mystère. Mais une étude du portail d’informations en ligne Startupticker.ch, en collaboration avec la Faculté des HEC de l’Université de Lausanne est venue faire la lumière sur ce phénomène.

Les start-ups sont les moteurs essentiels d’une économie orientée sur l’innovation. Elles enrichissent les connaissances scientifiques sur les produits prêts à être commercialisés et testent de nouveaux modèles commerciaux. C’est pourquoi elles jouissent d’un soutien actif de la part des représentants politiques, économiques et sociaux.

Pour la première fois, une étude du portail d’informations en ligne Startupticker.ch et de la Faculté des HEC de l’Université de Lausanne permet de tirer de solides conclusions statistiques concernant les start-ups nationales. Les auteurs ont réuni des données sur 4’000 start-ups des années 1996 à 2017, les ont épurées puis évaluées d’après différents critères tels que leur répartition géographique, le secteur d’activité ou le taux de croissance. De plus, ils ont comparé ces résultats avec d’autres pays.

Le start-up Radar montre que le nombre de créations de start-ups a fortement augmenté depuis les débuts du phénomène dans les années 1990. Aujourd’hui, 300 entreprises technologiques sont créées chaque année. Il apparaît clairement que la plupart des start-ups sont créées dans le canton de Zurich, suivi des cantons du Valais, de Genève, de Berne et de Zoug.

Le nombre de créations par secteur reflète les forces du pays en matière de start-ups. Dans les secteurs traditionnels de l’industrie pharmaceutique et des technologies médicales, des services financiers et de la production industrielle, comparée au reste du monde, la Suisse possède un nombre de start-ups à succès supérieur à la moyenne. Ainsi, le secteur suisse des start-ups se distingue nettement des autres pays.  

Le livre s’adresse aux responsables politiques en matière d’économie au niveau de la Confédération et des cantons, aux responsables de l’innovation au sein des grandes entreprises, aux associations professionnelles et organismes de financement ainsi qu’aux fondations. Elle leur fournit une base de décision dont ils ont longtemps manqué concernant les nouveaux programmes, lois et activités.   

La start-up suisse Radar présente les résultats de ses travaux en trois langues (allemand, français et anglais). Vous pouvez télécharger ce livre de 100 pages dès maintenant sur Startupticker.ch et le commander à l’adresse news@startupticker.ch. La publication est soutenue par la Fondation Gebert Rüf, digitalswitzerland, le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) et le canton de Zurich.

Please login or
register to comment

Please login or sign up to comment. Commenting guidelines

Please login or
register to use the
bookmark feature

Related tags

Read more about

By continuing to use this website you agree with our TERMS AND CONDITIONS