Le capital-risque en Suisse: cinq années de croissance soutenue

24.01.2017 11:00

Related tags

Les investissements dans les startups suisses ont continué d'augmenter l'an passé, croissant de 35% pour s'approcher du milliard de francs. Un fait particulièrement réjouissant: la hausse des investissements dans les technologies de l'informatique et de la communication (TIC). Entre les cantons, le grand gagnant est clairement le Vaud, qui attire plus de la moitié du volume total investi.

Lucerne, 24 janvier 2017 – En 2016, les startups suisses ont effectué 151 levées de fonds, soit une augmentation de 26%. Les montants investis ont crû encore davantage, passant de 676 à 909 millions de francs. Depuis 2012, où ce montant atteignait à peine 316 millions de francs, le chiffre total a presque triplé. C'est ce qui ressort du Swiss Venture Capital Report, réalisé pour la troisième fois par le portail d'information en ligne startupticker.ch en partenariat avec SECA, l'Association suisse des investisseurs en capital.

Forte hausse dans les TIC
Ce sont les startups du secteur des TIC qui affichent la plus forte croissance. Le capital investi a en effet augmenté de 110% (soit 142 millions de francs) pour s'établir à 271 millions de francs. La croissance de l'attrait des TIC s'explique, d'une part, par les entreprises de logiciels B2B, nombreuses en Suisse (Nexthink, SonarSource), mais aussi par les diverses startups dont les produits soutiennent la numérisation des secteurs traditionnels, comme Gamaya, BestMile ou encore Swisspay. Parmi ces secteurs traditionnels, il y a l'agriculture et la logistique, mais aussi, bien entendu, la finance: en 2016, les entreprises de «fintech» ont recueilli près de 50 millions de francs.

Malgré la vigueur du secteur TIC, ce sont les entreprises de biotechnologie qui s'accaparent la part du lion des investissements. Déjà en tête, elles ont vu les afflux de capitaux augmenter encore, pour atteindre près de 400 millions de francs en 2016, réparties sur 25 campagnes de levée de fonds.

Le canton de Vaud, destination n° 1 en Suisse
Comme en 2014 déjà, le Vaud est, de loin, en tête: il accueille plus de la moitié des sommes investies. Dans l'ensemble, les startups basées dans ce canton ont récolté plus de 460 millions de francs. Et pour la première fois, le Vaud est numéro 1 en Suisse pour les investissements dans les startups des TIC. Pour les technologies financières, en revanche, ce sont les zurichoises qui ont obtenu le plus de moyens financiers.

Ce qui est remarquable dans les chiffres du canton de Vaud, ce n'est pas seulement le montant, mais aussi la vaste répartition de la croissance. En 2016, il est premier pour les investissements non seulement dans les TIC mais aussi dans les biotechnologies, les technologies médicales l'informatique appliquée à la santé. Dans ce dernier segment, les investissements ont presque quintuplé; pour les jeunes pousses des TIC, ils ont même plus que décuplé!

Dans le canton de Genève, le nombre de levées de fonds a beaucoup augmenté, avec à la clé une augmentation de près d'un quart des montants recueillis.

L'année des entrées en bourse
En définitive, la quantité de capital-risque affluant dans une région est aussi fonction des ventes lucratives de jeunes entreprises et d'entrées en bourse possibles. Aussi, le Swiss Venture Capital Report publie également ces «sorties» (exits). 2016 a été une année décisive en la matière, avec cinq entrées en bourse d'entreprises financées par capital-risque et deux entrées en bourse via «reverse takeover»; sans compter les nombreuses «trade-sales». Parmi les repreneurs de startups suisses, on trouve des groupes comme Hewlett Packard Enterprise, 3M, TripAdvisor ou encore Celgene.

Le Swiss Venture Capital Report 2016 est disponible au format PDF à l’adresse: https://www.startupticker.ch/en/swiss-venture-capital-report

Please login or
register to comment

Please login or sign up to comment. Commenting guidelines

By continuing to use this website you agree with our TERMS AND CONDITIONS