More news about Solaxess SAENUU

Trois finalistes pour le Prix SUD 2018

21.08.2018 08:08
Solaxess

Les finalistes du Prix SUD Start-up Durable lancé par Le Temps sont connus. Un jury d’experts vient de sélectionner trois start-up parmi les 30 candidatures reçues. Les lecteurs du journal romand et les internautes sont maintenant appelés à voter pour leur entreprise favorite d’ici au 27 août à minuit. Le nom de la gagnante sera connue le 4 septembre prochain.

Une trentaine de start-up ont postulé au Prix SUD Start-up Durable 2018. Lancé ce printemps par Le Temps avec le soutien de Romande Energie, ce prix souhaite donner de la visibilité à des sociétés qui développent un produit ou un service innovant, responsable et commercialisable.

Après délibération, le jury d’experts a désigné les trois start-up romandes qui seront présentées du 20 au 27 août  dans des capsules vidéo diffusées sur les plateformes du Temps. Les trois finalistes sont : Solaxess, Enuu et Oculight.

Solaxess (Neuchâtel)

  • Solaxess SA concentre son activité au développement, à la fabrication et à la commercialisation d’un film nano technologique qui permet la fabrication des modules photovoltaïques blancs et colorés, totalement uniformes (voir image ci-dessus). Une spécificité indispensable au développement des façades dites « actives » dans le domaine du BIPV (Building Integrated PhotoVoltaics). Grâce à cette révolution, Solaxess SA se positionne comme un acteur majeur dans le monde du photovoltaïque.
    (voir la video)

Enuu (Bienne)

  • Créée en 2016, ENUU a développé un nouveau service de partage de véhicules électriques légers (LEV) qui redéfinit la mobilité urbaine. Les LEV combinent les avantages des vélos et des voitures. D’une part, aucun permis de conduire n'est nécessaire. Les LEV sont autorisés à utiliser les pistes cyclables, prennent peu de place et ont une faible empreinte écologique. D’autre part, ils offrent de la place pour des bagages et le conducteur est protégé des intempéries. (voir la video)

Oculight (Lausanne)

  • Oculight est une spin-off de l’EPFL cofondée par trois femmes, Maria L. Amunandottir, Marilyne Andersen et Siobhan Rockastle. Forte de son expertise et des outils d’analyse qu’elle a développé, l’entreprise tire profit de la lumière pour améliorer le bien-être des personnes au sein des espaces habitables.
    (voir la video)

Les lecteurs et internautes peuvent découvrir les vidéos de ces 3 start-up sur le site du journal Le Temps et voter pour leur entreprise favorite jusqu’au au lundi 27 août à minuit.

(ES)

Please login or
register to comment

Please login or sign up to comment. Commenting guidelines

Principal

18.01.2019
Editorial

Good times for pioneers

Partners

Contributors

By continuing to use this website you agree with our TERMS AND CONDITIONS