40'000 Thymio vendus dans le monde

08.08.2018 11:00

Related tags

Thymio

La robotique éducative de Mobsya cartonne. 40'000 Thymio sont désormais présents dans les écoles et maisons de plusieurs pays. Le dernier en date: le Japon. Pour mieux comprendre le succès du petit robot né de la collaboration de l’EPFL et l’ECAL, notre rédaction a posé quelques questions à l’équipe de Mobsya, l’association start-up à but non-lucratif qui développe et produit Thymio.

Né d’une démarche unique, Thymio vient d’atteindre la barre symbolique des 40'000 exemplaires vendus dans le monde, une belle réussite pour Mobsya. Véritable pionnière edtech, l’association de Renens s’est donnée pour mission de permettre à toutes et tous de développer de la curiosité ainsi qu’un esprit critique face aux technologies digitales, en les démystifiant et en permettant de les maîtriser.

Thymio, un petit robot éducatif pionnier

Comme nous l’explique Vincent Becker, responsable communication de Mobsya, Thymio est un robot éducatif, open-source, programmable avec plusieurs langages qui permettent de contrôler ses différents capteurs et actuateurs. Il est ainsi possible de le transformer, par exemple, en véhicule autonome qui suivra une piste ou encore en ascenseur avec l'aide d'éléments externes grâce à ses attaches pour éléments LEGO ®. Le robot se démarque aussi grâce à ses modes de base, des comportements déjà programmés dans le robot, qui permettent de découvrir à quoi le robot peut réagir sans avoir besoin de le programmer. Actuellement Thymio est distribué dans 12 pays. (Suisse, France, Italie, Allemagne, Belgique, Royaumes-unis, États-unis, Canada, Grèce, Israël, Australie et Japon)

 
Alors qu’est-ce qui rend Thymio si spécial? Qu’est-ce qui fait son succès? Vincent Becker nous explique que Thymio a été créé par les universités pour les enseignants avec la volonté d'offrir le meilleur outil aux écoles qui souhaitent préparer leurs élèves au monde technologique qui les entoure, quel que soit leur âge. Concrètement, Thymio est un robot fiable, très simple à prendre en main pour les néophytes avec lequel il est toutefois possible de développer des projets très avancés. 

L'idée de ce projet est née d'une collaboration entre le laboratoire du groupe MOBOTS de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et l'École Cantonale d'Arts de Lausanne (écal). L'idée était de créer un robot programmable aux possibilités d'utilisation variées pour un coût abordable. Grâce au support du NCCR Robotics et de la Loterie Romande, les premiers Thymio ont pu être distribués en 2011 lors du festival de robotique organisé à l'EPFL. Mobsya a été créée dans la même foulée pour s'occuper, à l'origine, des aspects industriels et commerciaux du projet. Depuis, le projet a continué à grandir, rassemblant de plus en plus de partenaires nationaux comme l'ETH Zurich ou internationaux comme l'INRIA en France. 
 
Mobsya, première association "start-up"

Mobsya est une association à but non-lucratif qui travaille au sein d'un écosystème d'universités et de hautes écoles pédagogiques. Pourquoi une association à but non-lucratif? La vision de ses fondateurs a toujours été de mettre leur projet et leurs valeurs au centre de l'attention et non le profit. L'association a besoin d'une activité commerciale pour se développer mais son but reste idéal nous explique Vincent Becker.

Concrètement, Mobsya fonctionne comme une start-up. L'association développe des produits (hardware, software et activités éducatives). Elle produit et distribue aussi des produits physiques (robots, accessoires, activités papier) en passant par un réseau de revendeurs majoritairement spécialisé en produits techniques destinés aux écoles (robotique, programmation). Certains de ces revendeurs vendent également une sélection de leurs produits aux familles.

À ce jour, 8 collaborateurs sont salariés de Mobsya. L'association comprend également des membres non-salariés qui apportent leur expertise: il s'agit du  Professeur Francesco Mondada (Professeur en robotique à l'EPFL, initiateur du projet Thymio) et de Morgane Chevalier (Chargée d'enseignement à la HEP VAUD).

Un projet en constant développement 

Mobsya participe actuellement au programme MassChallenge Switzerland, ce qui leur permet de faire des rencontres très intéressantes et d'avoir l'avis d'experts dans différents domaines de l'entrepreneuriat. Pour ce qui est du développement de Thymio, Vincent Becker nous explique que l’association se concentre sur différentes mises à jour de leurs produits software qui apporteront plus de stabilité et une meilleure accessibilité. L’association basée aux Ateliers de Renens explore par ailleurs différentes solutions pour permettre la connexion aux tablettes. Pour finir, Mobsya prépare la refonte de ses sites internet et poursuit la  recherche de partenaires qui souhaitent mettre en avant la découverte des technologies numériques.

(ES)

Please login or
register to comment

Please login or sign up to comment. Commenting guidelines

Principal

07.12.2018
Editorial

Border, what border?

Partners

Contributors

By continuing to use this website you agree with our TERMS AND CONDITIONS